Ditesleaveclesourire
Bienvenue !

Ditesleaveclesourire

de tout, de riens , d'actualités,de chansons dans le respect de chacun.
 
Portail*AccueilS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Europe
Dim 17 Sep 2017 - 4:27 par ally-net

» le billet du jour
Ven 12 Mai 2017 - 15:01 par ally-net

» Il faut changer les choses
Sam 29 Avr 2017 - 15:37 par ally-net

» Petit rappel historique
Ven 14 Avr 2017 - 8:57 par ally-net

» SANTE
Mer 12 Avr 2017 - 7:17 par ally-net

» Tout va très bien Madame la Marquise...
Mar 11 Avr 2017 - 9:51 par ally-net

Elections 2012
Exceptionnellement le vote est ouvert à tous les membres et aux invités.
 
Ally-net
modératrice
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Sujets les plus actifs
Bonjour
Bonjour
Bonjour
Bonjour
en bref
Elections présidentielles : débat
Photos déformées
la chanson du jour
citation du jour
Au coin du feu
Forum

Partagez | 
 

 Au coin du feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Gavroche_
Forecnet


Nombre de messages : 2448
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Au coin du feu    Jeu 29 Mar 2012 - 16:42

Il faut quand même reconnaître que ça valait bien une mention !! Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice


Nombre de messages : 5219
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: LOL   Jeu 5 Avr 2012 - 9:10

Victoria April, une des trois femmes mal dans leur peau dans "Mince alors", en parlant de la chirurgie estétique ce matin sur France Infos
"Lorsque j'avais 40 ans on ne m'offrait plus de rôles : j'étais trop vieille pour jouer les jeunes, maintenant je vais pouvoir "jouer les vieilles" alors ne me nique pas mon job avec la chirurgie estétique ! Laissez moi vieillir dans la dignité".
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice


Nombre de messages : 5219
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Champ visuel ...   Jeu 3 Mai 2012 - 14:34


Maintenant tout s'explique ! (par Gavroche)


De récentes études le confirment : les femmes ont un champ visuel plus large que celui des hommes. Elles voient tout !
Cette particularité remonte, parait-il, aux temps préhistoriques ou durant des millénaires, les femmes ont dû tout surveiller dans la grotte (le feu, les marmots, les prédateurs) pendant que l'homme allait au mammouth, loin du foyer.
Ce qui explique, au passage, la raison pour laquelle l'homme réussit toujours à retrouver sa tanière alors que la femme est un peu paumée dès qu'on lui met une carte routière entre les mains. C'est connu.
Ce particularisme peut aussi éclairer une question de société revenue soudain au devant de l'actualité : qui fait le ménage à la maison ?
L'homme, en raison de la faiblesse de son champ visuel, souffre d'un handicap manifeste. Depuis l'Antiquité, il a dû mettre la main en visière pour regarder au loin l'état de la mer, le vol des oiseaux et le profil des nuages pour son labeur quotidien.
Il a développé une acuité lointaine donc intelligente, qui, par ricochet, a réduit son champ visuel périphérique et sa capacité à bien distinguer certains détails de près.
Ainsi la femme dit à l'homme « tu vois la poussière là " l'homme répond invariablement « de la poussière, où çà ? »
C'est scientifiquement prouvé, l'homme ne voit pas la poussière alors qu'il voit très bien, de loin, la marque de la nouvelle voiture du voisin, le string de la voisine, comme au temps jadis où il chassait l'antilope.
Cette étroitesse du champ visuel explique aussi la raison pour laquelle l'homme n'est pas fait pour la vaisselle. 83,67 % des assiettes ébréchées sont directement en lien avec cette incapacité de l'homme à bien distinguer tous les obstacles angulaires situés entre l'évier et le placard. Bing !
Et souvent la femme doit intervenir (« laisse, je vais le faire moi-même »), consciente de la déficience visuelle de son descendant de chasseur.
Ce handicap se vérifie aussi dans le test du frigo. L'homme est capable de trouver des aliments dont il connait le pré-positionnement dans l'espace, comme les bières ou les glaçons.
En revanche, le test de la plaquette de beurre est implacable. L'homme ouvre le frigo. Conscient de l'étroitesse de son champ orbital, il regarde à droite, à gauche, en haut, en bas. Mais du coup, il ne pense pas à regarder au milieu, là où justement se trouve la plaquette de beurre.
Et ne parlons pas de la machine à laver et de sa programmation réservée à des êtres qui voient de près.
L'homme voit loin et c'est ce qui fait sa puissance.
Alors devant tant d'évidences, peut-être faut-il cesser d'évoquer le machisme ou la fainéantise dans la réticence de l'homme à faire certaines tâches ménagères au-dessus de ses forces.

C'est juste une question de champ visuel inadapté à l'étroitesse du territoire domestique.
Mais il ne faut pas désespérer : maintenant que l'homme ne chasse presque plus, son champ visuel va lui aussi s'élargir.
Et un jour, il deviendra enfin l'égal de la femme dans la maitrise des arts ménagers.
Disons dans quelques millénaires…
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice


Nombre de messages : 5219
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Pervers narcissique    Mar 12 Fév 2013 - 12:05

Le pervers narcissique ou PN :

Comment les éviter


Ne jamais dévoiler vos propres problèmes, ne pas se confier à eux : cela signifierait que vous êtes un être fragile donc vulnérable.

Coupez les ponts immédiatement, ignorez les, faites comme si vous ne les aviez jamais connus.

A la longue, ils se lassent mais il peuvent revenir des mois après !
A observer  : ces psychopathes sont obsédés par l'argent et le luxe.


N'hésiter pas d'en parler autour de vous, vos amis, un travailleur social, votre médecin de famille : il est possible actuellement de déposer plainte pour harcèlement moral.[/size]

Attention aux réseaux sociaux : pour eux c'est un parc d'attraction !


Dernière édition par ally-net le Sam 8 Juil 2017 - 13:23, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice


Nombre de messages : 5219
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: PEAU DE BANANE SUR LE NET   Mer 20 Fév 2013 - 15:56

ally-net a écrit:
Il n'y a rien de commun en effet entre un maître et un esclave, on ne peut parler et communiquer avec un être asservi"
Camus, Albert (1913-1960)


Toute ressemblance avec des personnes existantes découle d'une réelle volonté de ma part.

"Peau de Banane sur le Net" (nouvelle)

ou comment parler de choses "graves" avec humour

Ce jour là n'était vraiment pas mon jour – vous comprendrez pourquoi plus tard - ( si je vous le révèle maintenant, écrire cette nouvelle n'aurait aucun intérêt car nul n'achèterait une feuille A4 dactylographiée en police Arial, rien que pour une bonne cause : la mienne !).

L'année précédente je m'étais mis dans l'idée d'ouvrir mon propre forum : jusque là, rien d'original à l'ère de la tiquenette (concentration d'informatique et d'internet vous l'aviez deviné, je n'en doute pas.). Je voulais virtu-concrétiser la profession que j'aurais toujours rêvé exercer, celle de journaliste-presse-écrite ou jpe (jpeg équivalant à journaliste presse e-gaillarde, genre « galo actuel », version mecs de « gola actuelle »).

La suite …? j'y arrive, comme gigi l'amoroso ( celles qui comme moi, sont « mamie-boom » , celles qui ont connu la marelle et la balle au camp dans la cour de l'école, connaissent, les autres, plus jeunes, allez sur DailyTube et vous découvrirez cette œuvre lyrique que chantait la regrettée Dalida.

Je fais une pose : (j'ai toujours essayé de garder mon cœur d'enfant) dont mon sacro-saint goûter de 4 heures, composé de cacao au lait et d'une tartine de confiture de reine-claude ou autre fruit non exotique, hormis la fraise à laquelle je suis allergique et comme je ne veux pas vous rejouer 'banzaï, je m'en tiendrai là.

Me voilà revigorée... zut de la confiture colle à mes doigts qui collent aux touches du clavier... erff (lu sur le net)

J'ouvre donc Mon forum intitulé « situglisses-surtout-netombepas.org,  lorsqu'un soir une pub: "rencontrez l'amour sur lovemi.com."

Éprise de curiosité.. journalistique, je clic : là j'arrive sur l'interface du site (pour ceux qui ne savent pas, c'est la page d'accueil) avec » rencontrez l'amour... inscrivez-vous gratis, réservé aux dames uniquement, le gratis, parce que le "sexe fort", lui, paie : la parité n'est pas encore de mise sur les sites de rencontres.

Je m'invente un pseudo genre « Isabelle-au-boisdormant », un profil : brune, yeux verts, 1,70 , bac+5, trilingue + le moldave, et je guette....

Amusant de lire les « messages » : allez-y si vous n'avez rien d'autre à faire, ça fait passer le temps par les longues soirées d'hiver et d'été aussi, surtout si vous avez "dormi" un navet soporifique à la TV et que vous êtes bien reposée.

C'est là qu'ils sortent de leur "tanière", les satires, frustrés et autres esseulés, tiranisés par leur épouse, paumés de tout acabit !et là STOP: j'attire toute votre attention, mes chères amies lectrices, sur le ma ni pu la teur ou psycho-narcissique si on veut user de langage médical pour frimer devant le beauf.

A ce propos, il est là le beauf, (en principe le mari de votre sœur à qui l'on vient se confier) assis dans son fauteuil, somnolant, il sourit aux anges.. quand je l'entends murmurer « ouais y'a pas qu' les hommes qui sont pervers » ! certes, mais là je parle « femmes » Jean-Pierre … et si tu allais promener le chien ?

On a beau être une femme avertie et expérimentée, la cinquantaine bien portée... "ah bon ! ...vous les faites pas", sous entendu vos 57 balais, on se laisse avoir et en toute beauté les filles !!

Voilà l'exemple type de la manière dont peut se présenter, le pervers -narcissique ou manipulateur, classé dans le 4eme groupe en psychiatrie, c'est à dire qui fait partie de ceux qu'on n'arrive pas à soigner donc encore moins à guérir.

Pourquoi avoir créer un groupe qui ne sert à rien … en psy ? Je pose la question comme aurait dit le regretté Coluche, qui nous manque bien en cette période de marasme (non je ne dirais pas qu'on l'a éradiqué comme une épidémie de choléra, pas de politique ici).

Oui, pourquoi avoir mis en place ce 4eme groupe... en psychiatrie ... puisqu'il ne sert à rien ??

Hors sujet, juste pour le fun : « vous le saurez en regardant le 529eme épisode de notre grand radio feuilleton " ça va bouillir" hommage à son présentateur et narrateur : Zappy Max (les mamies-boom s'en souviennent, les plus jeunes direction net + moteur de recherche) Flash back sur ma tendre enfance, Fin.

Revenons à notre histoire, nettement moins pure et limpide que celles du temps où l'on portait des couettes , des robes vichy, des ballerines , où l'on dansait le « twist « sur les vinyles 45T des Chaussettes Noires ou des Chats Sauvages sans oublier Johnny ,et où le houla-hop remplaçait le joint (pas celui du robinet du lavabo de la salle de bain … l'autre !)

Revenons à notre « manipulateur » ou « joueur » plus cours à écrire. Exemples d'annonces que vous pouvez trouver :

« homme pas mal physiquement cultivé, bonne situation ,libre, cherche femme pour une relation durable

ou encore...

....voulant échapper au train-train quotidien, pour connaitre autres choses »( « autres choses », moi je l'aurai mis au singulier, mais je respecte...)

« homme ayant le sens des valeurs tendre calme attentionné sachant écouter cherche " nana ...nananère !

Je ne voudrais pas faire redondance de balivernes, ça pourrait vous lasser.

Les guillemets sont de rigueur, sinon on pourrait croire que je l'ai inventé et que j'ai un esprit aussi retors que les « joueurs en série » ou serial players, in english.

Là nous allons nous adonner à une analyse aussi profonde que le gouffre de Padirac , et digne de BHL et de Gérard Miller, réunis.

Tout d'abord, ces serial-players ont une intelligence égalant celle de Sigmund Freud qui, comme chacun le sait ,est le chef de file de cette catégorie de pathos, son épouse lui ayant servi de sujet d'expérimentation !

Insidieux comme une cellule cancéreuse ! vous devenez leur balle de tennis, leur ballon de basket , de foot , leurs patins à glace, leur rollers … bref « leur objet» il vous jettent, il vous reprennent, ils vous embrouillent, ils vous piétinent, ils vous roulent dans du sucre glace comme une "Corne de Gazelle"**, si bien qu'ils réussissent à atteindre leur but : vous addicter à leur personnalité.

La "victime", elle, ne peut imaginer qu'il existe des individus machiavelo-perverso-narcissiques, vu qu'elle n'a pas étudié la 4eme catégorie de la psychiatrie ,pas plus que la 3eme , ni la seconde et encore moins la première !

a) séduction

Il est galant, prévenant: « si tu sors, couvre-toi bien, il fait froid » ça c'est par temps hivernal , l'été « attention au soleil, ne t'expose pas trop » : vous ne vous êtes jamais rencontrés, juste échangé les n° de mobiles, il ne connait ni votre fragilité au froid ni si vous êtes le genre « crêpe de plage », mais il prend soin de votre petite santé !
Ah le « mobile » quel appât en discrétion assurée !
C'est lui qui vous appelle... la première fois !

Que se passe-t-il dans votre petite tête de naïve, fatiguée de vivre un peu trop seule si ce n'est de se dire « enfin un mec bien », ouf, il était temps !
Toute ragaillardie après ce coup de fil, vous en parlez aux copines, qui sont à la limite de vous envier, pour peu qu'elles n'aient pas «internet » et qu'elles soient seules !

Heureuses femmes !

Il prévoit de vous rencontrer, il propose la date, puis l'heure (à 11h30, dans un lieu public dont il vous laisse le choix).
Durant les quinze jours qui vous sépare de "l'homme de votre vie", vous êtes aux Caraibes , le pa ra dis sur terre.
Tous les jours, contact... par msn : il est éperdument amoureux de vous, une sensation qu'il n'a encore jamais connu par « clavier interposé », il fait le compte à rebours... « encore ….5,4,3,2,1…. enfin il va vous rencontrer!
ah un détail qui a son importance : il ne se permettrait jamais de vous proposer un petit détour par une chambre d'hôtel : respect oblige (tu parles !).
Debout à 6h alors que d'ordinaire vous vous levez vers 8h : vous avez le coeur qui tape à 110, (j'aurais pu écrire qui bat la chamade, mais je ne connais pas la fréquence des pulsations cardiaques de la « chamade » ) vous faite pipi toutes les demi heures : ah le café du matin, ça stimule les neurones mais ça fait é li mi ner les toxines : toujours ça de gagné !

b) le jour J

Onze heures trente pétantes : place de la République. Il est là ; il a réussi, durant vos conversations msn-ariennes, à vous faire activer votre webcam, après avoir activé la sienne : vous ne pouvez pas vous rater !
Et Il ne vous rate pas ! Charmant, rien à ajouter de plus, il est char  mant. Le piège est là les filles : une grosse tapette à souris (référence au film « La cité de la peur », que je ne me lasse pas de regarder). Un verre, puis le restaurant, classique.

Là je vous donne un conseil à titre préventif, (comme le vaccin contre la grippe H1N1, que vous devriez trouver dans toute bonne pharmacie, dés le mois d'octobre 2009 : c'était le break Info-santé).

Choisissez le Menu Top, faites vous offrir du champagne en apéritif ( c'est Votre apéritif préféré, choisissez un grand vin ,si vous n'êtes pas connaisseuse, regardez le prix sur la carte ou appelez le sommelier, si sommelier il y a , sans oublier l'eau bien sûr, plate et gazeuse naturelle) : vous mangez à votre faim, buvez un seul verre ( n'oubliez pas que vous prenez le volant...), le but est qu'il en ait « pour cher »: l'occasion ne se présentera plus une seconde fois car c'est un har pa gon , votre charming sérial player, si si !


Seconde rencontre, le petit hôtel (suite logique !): alors là si vous ne vous munissez pas d'un magazine de mots fléchés ou du tricot que vous avez commencé il y a deux ans... vous regardez le paysage par la fenêtre!
Vous me suivez les filles ? Vous voyez la mer ? ou vous vous l'imaginez ...les belles plages de la Cote d'Opale (Le Touquet pour situer), eh bien c'est comme si le coefficient de marée était à 115 et la mer à marée basse.
Ouf, je m'en suis bien sortie, sans choquer, et en toute élégance ...

(Parlez de la suite avec humour me paraît difficile, mais je vais essayer, en abrégeant).

Plus jamais nous ne nous reverrons : non ce n'est pas le titre d'une chanson classée » «si tu veux un cleenex j'en ai» ….. quoique... , c'est la suite et fin de mon périple au pays de Docteur Jekyll and Mister Hide

Téléphone ou msn pour la suite : surtout E LOI GNEZ VOUS de ces deux générateurs d'ondes négatives !
Il vous a comme aimantée, notre sérial player ! Tous les jours vous vous dites « terminé, assez », mais lorsque L'Heure arrive, vous regardez votre ordinateur du coin de l'oeil, vous finissez par le maudire cet engin... "non je ne l'ouvrirais pas...." et puis … attirée comme une particule dans un accélérateur, vous vous retrouvez devant l'écran, impatiente de Le Lire.
Exemple emprunté aux Guignols : la caricature de notre ministre B.Kouchner avec un sac de riz sur le dos... eh bien c'est un peu comme si ce sac de 50kgs de riz » pesait sur vous, en non stop (je vous l'avais dit que la suite serait moins drôle, vous l'aurez voulu !)

Émission TV du 23 avril , (reconnue d'utilité publique pour ce ce sujet), sur France2, après le journal de 13h présenté par la charmante Elise Lucet, suivi de "Toute une Histoire" proposé par Jean-Luc... celui qui parle plus vite qu'il n'ouvre sa bouche, bref c'est en m'attardant devant le petit écran, ce 23 avril 2009 (moi qui ne suis pas une fidèle de l'émission) que j'ai ²compris que j'étais une « poupée de cire, poupée de son » « une marionnette de chiffons et de papiers..." je venais enfin de me rendre compte de....

Je termine, mais pas avant de vous dire ceci : il n'y a pas de « truc » pour ne pas tomber dans ce piège.
L'essentiel est de crever le sac de riz au plus vite. Tout comme les vampires qui se nourrissent de sang, ces « psychopathes » se nourrissent de vos sentiments : n'attendez rien en retour. Sachez que leur vie sentimentale se résume à "faire mal" : je pense qu'il y a une souffrance derrière tout cela... ?
« je prends, je casse et je recommence et comme ça jusqu'à la fin... » voici les mots exacts que m'a dit cet homme, avant de s'en aller ... pour recommencer !

Ce récit est un peu un exutoire, une auto-psychothérapie.
Je m'en sors avec une leçon de vie de plus. Je n'en retiens que le positif.


FIN

Elisabeth J.

** pâtisserie maghrébine




Tous droits réservés


Dernière édition par ally-net le Lun 19 Jan 2015 - 14:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice


Nombre de messages : 5219
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Le pervers narcissique : suite   Jeu 21 Mar 2013 - 12:48

Un article bien conçu publié par L’Express


http://www.lexpress.fr/styles/psycho/les-pervers-narcissiques-en-dix-questions_1181947.html[/quote]

https://leperversnarcissique.wordpress.com/2014/12/



Le pervers narcissique peut aussi être une femme vis à vis d'un homme ou un enfant adulte vis à vis d'un de ses parents (père ou mère).


Dernière édition par ally-net le Lun 19 Jan 2015 - 17:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5219
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Le pervers narcissique : suite   Jeu 8 Aoû 2013 - 21:50

ally-net a écrit:
http://www.ajc-violence.org

Si vous êtes victime d'un ou d'une pervers narcissique ou PN,  contacter cette association.
Si vous n'avez pas regardé l'émission du 8 août 2013, sur France 2, 'Dans les yeux d'Olivier" pour pouvez la revoir sur le site de France2  


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali


Dernière édition par ally-net le Dim 19 Avr 2015 - 12:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5219
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Au coin du feu    Sam 14 Mar 2015 - 13:04

Nouvelle 


Rachel 


Maman, viens voir "y'a au moins hooou ... cent timètres de neige dehors" . Ce mot d'enfant, de mon enfant,  restera à jamais gravé dans mon coeur.
Un peu garçon manqué, elle prenait la défense de son frère cadet dans la cours de l'école primaire.
Maman, j'ai défendu Philippe ce matin : j'en ai attrapé un par les cheveux , je l'ai pincé et j'ai tourné " : bien sûr je n'approuvais pas son geste. Son frère devait apprendre à se défendre seul.
Leur frère aîné les appelait "les deux" tellement ils étaient proches pour ne pas dire soudés.
Puis vint l'adolescence avec le plus dramatique des fléaux qui puisse arriver à une famille : l'alcoolisation du père, puis l'alcoolo-dépendance. Même si par la suite, il y eu une tentative d'arrêt , cette maladie sournoise reste en veille. Au moindre écart, elle rejaillit" comme la lave d'un volcan qu'on croyait éteint".
A 14 ans c'est la fugue, durant 5 semaines et bien que signalée à la gendarmerie, aucun média n'en a parlé  : c'était en avril en 1987 . Au bout de cinq semaines, elle est revenue. 
Aucun reproche, mais le "test HIV" pour lui faire prendre conscience qu'elle avait risqué sa vie.
Entre temps elle avait rencontré un garçon de 2 ans son aîné, intelligent et cultivé, il s'intéressait à tout mais n'avait aucun repère parental : son père, directeur d'école, avait décidé de faire "couple à trois". Sans doute un homme pervers à qui les femmes en général n'osaient  tenir tête !
Ils vécurent ensemble une bonne dizaine d'années puis la drogue a pris le dessus sur celui que tout le monde appelait Titi , remplaçant sans doute l'amour qu'on avait pas su lui donner : elle l'a emporté il venait d'avoir 40 ans tout comme l'alcool et le tabac avaient emporté le père de mes enfants.  Nous étions bien sûr divorcés. 
Je parle souvent de PN (pervers narcissique ou borderline), j'en ai rencontré, mais jamais je n'avais imaginé que ma fille avait ce profil "monstrueux" : il m'a fallu du recul, beaucoup de recul pour m'en rendre compte.
Agressions verbales, "je fais ce que je veux"  : son père restait impassible pris sans doute dans le tourbillon de l'alcool, rien ne l'intéressait plus.
"Tu n'a jamais rien fait de ta vie, tu n'es que ma génitrice pas ma mère". 
Elle occupe la maison familiale qui appartient aussi à ses frères  : j'ai du poser mes jalons afin qu'elle verse une "indemnité d'occupation" à son frère handicapé, son frère aîné ne lui a jamais rien demandé., et elle ne lui jamais rien donné . Elle savait qu'il n'en parlerai pas.
Là j'ai dit stop, stop à toute sa manipulation, ceci  grâce à  d'autres témoignages :  je n'avais plus de doute, elle était bien une perverse. Elle ne m'adresse la parole que je jour de Noël , lorsque son frère aîné, son épouse  et leur fils (mon petit fils) sont là. 
Je ne lui ferais aucun cadeau : la maison va être mise en vente et chacun pourra profiter enfin  de ce qui lui est dû. Plus jamais  elle ne me fera pleurer : c'est arrivé une fois pas deux. Elle sait que je suis une "femme de caractère" : c'est ce qui lui fait "peur".
 
Elle n'a plus de mère m'a t-elle dit, je n'ai plus de fille, du moins pas la fille que je croyais avoir ! 


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au coin du feu    

Revenir en haut Aller en bas
 
Au coin du feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» Coin d'échange + Discussion et conseils entre Numismates
» LOT DU BON COIN
» Un coin de ciel bleu de Deplano et Jarry
» un mec du coin qui touchote sa bille en tolerie
» Mon p'tit coin à moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ditesleaveclesourire :: LA COUR DE RECRE-
Sauter vers: