Ditesleaveclesourire
Bienvenue !

Ditesleaveclesourire

de tout, de riens , d'actualités,de chansons dans le respect de chacun.
 
Portail*AccueilS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» le billet du jour
Ven 12 Mai 2017 - 15:01 par ally-net

» Europe
Lun 1 Mai 2017 - 18:05 par ally-net

» Il faut changer les choses
Sam 29 Avr 2017 - 15:37 par ally-net

» Petit rappel historique
Ven 14 Avr 2017 - 8:57 par ally-net

» SANTE
Mer 12 Avr 2017 - 7:17 par ally-net

» Tout va très bien Madame la Marquise...
Mar 11 Avr 2017 - 9:51 par ally-net

Elections 2012
Exceptionnellement le vote est ouvert à tous les membres et aux invités.
 
Ally-net
modératrice
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Sujets les plus actifs
Bonjour
Bonjour
Bonjour
Bonjour
en bref
Elections présidentielles : débat
Photos déformées
la chanson du jour
citation du jour
Au coin du feu
Forum

Partagez | 
 

 Le billet de JCDR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Le billet de JCDR   Mar 21 Avr 2009 - 13:11

Communiquer, exister et se foutre des français.




« Les journalistes ce sont des nullards, il faut leur cracher à la gueule, il faut leur marcher dessus, les écraser. Ce sont des bandits. Et encore, les bandits, eux, ont une morale », voila les propos de Nicolas Sarkozy à l’endroit des journalistes le 18 mars dernier à son retour du Mexique (voyage privé logé par l’Etat mexicain chez un riche ressortissant apparemment lié au trafic de drogue puis voyage officiel) selon le Canard Enchainé de cette semaine.

Des propos qui ne sont pas contestés.


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Le billet de JCDR   Lun 13 Avr 2009 - 16:25

La vie par exhibition.

Par Jean-Christophe Dupuis-Rémond http://www.jcdr.info/

Je regardais ce dimanche les 30 derniers kilomètres de la classique cycliste Paris-Roubaix.

Avec bien sur à l’esprit les traditionnelles références des journalistes sportifs, débitées chaque année, empruntes au mieux d’une passion non feinte, au pire d’un poujadisme de bon aloi dès lors qu’il s’agit de célébrer un sport ou une compétition présentés comme populaires.

Je reste fasciné par le spectacle de ce public massé par blocs fragmentés tout au long du parcours, des spectateurs le plus souvent beuglant comme des veaux au passage de leur chouchou, la plupart du temps une canette à la main.

Une parmi toutes celles vidées depuis la veille pour les plus fervents aficionados arrivés là en camping-car avec femmes et enfants.

Une parmi toutes celles vidées depuis le passage de la caravane publicitaire pour les autres.

Ce qui dans les deux cas laisse largement le temps d’être imbibé profondément…

Faut-il voir là une explication à ces traversées brusques de la route devant un coureur qui donne avec ses mollets le meilleur de lui-même – à moins que ce meilleur bénéficie de l’aide miraculeuse du traitement forcément nécessaire (vous avez une idée du nombre d’asthmatiques dans les pelotons, non ?) ou de la dose injectée peu avant….

Ou encore ces courses idiotes et démonstratives que des supporters parfois nus, parfois déguisés, entreprennent sur le court trajet que leur permettent leurs abdos kros, croyant donner du moral aux piquousés à pédales. Ah bon, ils ne le sont pas tous ? Et les vététistes eux sont propres ? Même les lorrains ?

Décidément j’en apprends tous les jours !

Mais revenons-en à ces spectateurs toreros de vélos.

L’alcool donc, ou juste le plaisir de passer en direct à la télé ?

Parfois ni l’un ni l’autre.

La seule volonté d’en être suffit désormais, le plus souvent.



L’exhibitionnisme n’est pas une nouveauté.

Ce qui est nouveau est plutôt de le trouver érigé en une sorte de valeur.

Se montrer, c’est exister.

La faute sans doute à la télévision qui offre cette possibilité de se donner à voir. Comme auparavant la radio donnait à entendre ? Ah Menie Grégoire…

Les Sabatier, Morandini, Lahaye, Pradel, Bataille et Fontaine, Delarue ou encore Dumas sont les principaux responsables de l’accélération de ce glissement de l’exposition vers ce qu’elle peut offrir de plus trash.

En flattant les bas instincts d’un public voyeur qui se contentait jusqu’alors des magazines pour salon de coiffure que les (grandes) bourgeoises lisaient avidement en pouffant tout en s’interdisant de faire rentrer de tels ouvrages dans leur intérieur : « ce ramassis d’obscénité ! Quelle honte ! ».

Je reste effaré par le nombre –et le niveau socio-professionnel souvent élevé- des téléspectateurs qui s’abrutissent devant des émissions aussi ineptes que celles proposées par les producteurs cités plus haut , leur permettant de se remplir allègrement les poches sur le dos de la télévision française.



Je pensais que le sommet avait été atteint avec l’immonde spectacle offert par les jeunes décérébrés du Loft de M6.

TF1 n’allait pas tarder à suivre et le Service Public ne vaut pas mieux avec les Delarue et Dumas -qui continuent de s’en mettre plein les poches- avec produits de fosse d’aisance.

Remercions pour cette formidable innovation les génies d’Endémol créant chaque année les pires des programmes depuis la Hollande.

Mais le pire était à venir. L’inimaginable.

Cette anglaise qui nous avait à peine épargné sa nuit de noce (ce en quoi elle n’aurait pas été très différente de tous ces couples qui mettent la leur sur Internet, sans compter les strip-teases d’hommes, femmes et adolescents des deux sexes et tant qu’à faire les tournantes et les happy slappings) pour nous offrir quasi en temps réel son agonie.

Je me suis rappelé à cette occasion de 2 films des années 80 que je considère aujourd’hui prémonitoires : La mort en direct bien sur, mais surtout l’excellentissime Le prix du danger, ce film avec un formidable Piccoli et Lanvin au meilleur de sa forme…



Tout désormais est accessible, tout est visible, faisant du Monde un vaste cirque romain grâce aux webcams, aux MMS des téléphones portables, aux témoins de toutes sortes d’exhibitions de toutes natures. Et au public !

Dans un pays où l’exhibitionnisme est devenu la marque de fabrique du nabot à talonnettes devenu Président de la République, je ne doute pas que ce soir les vidéos MMS réalisées sur le Paris-Roubaix par les spectateurs évoqués en ce début de billet seront légions. Notamment celles de cette moto fauchant la foule ou des diverses chutes de cyclistes.

On me rétorquera qu’il faut vivre avec son temps et que c’est la rançon du succès.



Triste succès que celui d’une foule moutonnière…


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
 
Le billet de JCDR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emissions d’Algérie en billet avant 1962
» Essai billet épreuve de 1985, 10 / 50 DA non répertorié
» Vieux Billet de la commision des transport de Montréal 1966
» distributeur de billet?
» billet 3 jours au prix de 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ditesleaveclesourire :: A LA UNE :: Actualités-
Sauter vers: