Ditesleaveclesourire
Bienvenue !

Ditesleaveclesourire

de tout, de riens , d'actualités,de chansons dans le respect de chacun.
 
Portail*AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la chanson du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Maxime Leforestier   Lun 27 Avr 2009 - 16:54

http://www.youtube.com/watch?v=aRbxOkCkWaM

Né quelque part


On choisit pas ses parents,
on choisit pas sa famille
On choisit pas non plus
les trottoirs de Manille
De Paris ou d'Alger
Pour apprendre à marcher
Etre né quelque part
Etre né quelque part
c'est toujours un hasard
nom'inqwando yes qxag iqwahasa (2 fois)

y a des oiseaux de basse cour et des oiseaux de passage
Ils savent ou sont leur nids, quand ils rentrent de voyage
ou qu'ils restent chez eux
Ils savant ou sont leur oeufs

etre né quelqur part
Etre né quelque part
c'est partir quand on veut,
Revenir quand on part

Est-ce que les gens naissent
Egaux en droits
A l'endroits
Ou il naissent
nom'inqwando yes qxag niqwahasa

Est-ce que les gens naissent Egaux en droits
A l'endroit
Ou ils naissent
Que les gens naissent
Pareils ou pas

On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille
On choisit pas non plus les trottoirs de Manille
De Paris ou d'Alger
Pour apprendre à marcher

Je suis né quelque part
Je suis né quelque part
Laissez moi ce repère

Ou je perds la memoire
Nom'inqwando yes qxag iqwahasa
Est-ce que les gens naissent...


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche_
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 2449
Localisation : Lorrain mais citoyen du monde..
Emploi : Poseur de pavés sur les barricades...
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Mar 28 Avr 2009 - 8:01

Trés belle chanson et aux paroles combien vraies !


Si j'suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire,
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau.
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Les marchés de Provence   Lun 22 Juin 2009 - 7:57

Les Marches De Provence
Gibert Bécaud

Il y a tout au long des marchés de Provence
Qui sentent, le matin, la mer et le Midi
Des parfums de fenouil, melons et céleris
Avec dans leur milieu, quelques gosses qui dansent
Voyageur de la nuit, moi qui en ribambelle
Ai franchi des pays que je ne voyais pas
J'ai hâte au point du jour de trouver sur mes pas
Ce monde émerveillé qui rit et qui s'interpelle
Le matin au marché

Voici pour cent francs du thym de la garrigue
Un peu de safran et un kilo de figues
Voulez-vous, pas vrai, un beau plateau de pêches
Ou bien d'abricots ?
Voici l'estragon et la belle échalote
Le joli poisson de la Marie-Charlotte
Voulez-vous, pas vrai, un bouquet de lavande
Ou bien quelques œillets ?
Et par dessus tout ça on vous donne en étrenne
L'accent qui se promène et qui n'en finit pas

Mais il y a, tout au long des marchés de Provence
Tant de filles jolies, tant de filles jolies
Qu'au milieu des fenouils, melons et céleris
J'ai bien de temps en temps quelques idées qui dansent
Voyageur de la nuit, moi qui en ribambelle
Ai croisé des regards que je ne voyais pas
J'ai hâte au point du jour de trouver sur mes pas
Ces filles du soleil qui rient et qui m'appellent
Le matin au marché

Voici pour cent francs du thym de la garrigue
Un peu de safran et un kilo de figues
Voulez-vous, pas vrai, un beau plateau de pêches
Ou bien d'abricots ?
Voici l'estragon et la belle échalote
Le joli poisson de la Marie-Charlotte
Voulez-vous, pas vrai, un bouquet de lavande
Ou bien quelques œillets ?
Et par dessus tout ça on vous donne en étrenne
L'accent qui se promène et qui n'en finit pas


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche_
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 2449
Localisation : Lorrain mais citoyen du monde..
Emploi : Poseur de pavés sur les barricades...
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Lun 22 Juin 2009 - 11:17

Trés jolie chanson que cette chanson de Bécaud...

Voici aussi une chanson qui me mettrait les larmes aux yeux, chaque fois que je l'entends :


Lily - Pierre Perret

On la trouvait plutôt jolie, Lily
Elle arrivait des Somalies Lily
Dans un bateau plein d'émigrés
Qui venaient tous de leur plein gré
Vider les poubelles à Paris
Elle croyait qu'on était égaux Lily
Au pays de Voltaire et d'Hugo Lily
Mais pour Debussy en revanche
Il faut deux noires pour une blanche
Ça fait un sacré distinguo
Elle aimait tant la liberté Lily
Elle rêvait de fraternité Lily
Un hôtelier rue Secrétan
Lui a précisé en arrivant
Qu'on ne recevait que des Blancs

Elle a déchargé des cageots Lily
Elle s'est tapé les sales boulots Lily
Elle crie pour vendre des choux-fleurs
Dans la rue ses frères de couleur
L'accompagnent au marteau-piqueur
Et quand on l'appelait Blanche-Neige Lily
Elle se laissait plus prendre au piège Lily
Elle trouvait ça très amusant
Même s'il fallait serrer les dents
Ils auraient été trop contents
Elle aima un beau blond frisé Lily
Qui était tout prêt à l'épouser Lily
Mais la belle-famille lui dit nous
Ne sommes pas racistes pour deux sous
Mais on veut pas de ça chez nous

Elle a essayé l'Amérique Lily
Ce grand pays démocratique Lily
Elle aurait pas cru sans le voir
Que la couleur du désespoir
Là-bas aussi ce fût le noir
Mais dans un meeting à Memphis Lily
Elle a vu Angela Davis Lily
Qui lui dit viens ma petite sœur
En s'unissant on a moins peur
Des loups qui guettent le trappeur
Et c'est pour conjurer sa peur Lily
Qu'elle lève aussi un poing rageur Lily
Au milieu de tous ces gugus
Qui foutent le feu aux autobus
Interdits aux gens de couleur

Mais dans ton combat quotidien Lily
Tu connaîtras un type bien Lily
Et l'enfant qui naîtra un jour
Aura la couleur de l'amour
Contre laquelle on ne peut rien
On la trouvait plutôt jolie, Lily
Elle arrivait des Somalies Lily
Dans un bateau plein d'émigrés
Qui venaient tous de leur plein gré
Vider les poubelles à Paris.


Si j'suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire,
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau.
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Lun 22 Juin 2009 - 14:24

Pierre Perret tout en tendresse et en réalisme !


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Fleur de Paris   Lun 13 Juil 2009 - 9:06

Fleur de Paris


Jacques Hélian et son Orchestre

Mon épicier l'avait gardée dans son comptoir
Le percepteur la conservait dans son tiroir
La fleur si belle de notre espoir
Le pharmacien la dorlotait dans un bocal
L'ex-caporal en parlait à l'ex-général
Car c'était elle, notre idéal.

{Refrain1:}
C'est une fleur de Paris
Du vieux Paris qui sourit
Car c'est la fleur du retour
Du retour des beaux jours
Pendant quatre ans dans nos cœurs
Elle a gardé ses couleurs
Bleu, blanc, rouge, avec l'espoir elle a fleuri,
Fleur de Paris

Le paysan la voyait fleurir dans ses champs
Le vieux curé l'adorait dans un ciel tout blanc
Fleur d'espérance
Fleur de bonheur
Tout ceux qui se sont battus pour nos libertés
Au petit jour devant leurs yeux l'ont vu briller
La fleur de France
Aux trois couleurs.

{Refrain2:}
C'est une fleur de chez nous
Elle a fleuri de partout
Car c'est la fleur du retour
Du retour des beaux jours
Pendant quatre ans dans nos cœurs
Elle a gardé ses couleurs
Bleu, blanc, rouge, elle était vraiment avant tout
Fleur de chez nous.


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
Lasso
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 1564
Localisation : Provence
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Sam 18 Juil 2009 - 5:03

Merci bien Ally pour la chanson que tu m'as dédiée et que je n'avais pas vue
Désolé
La chanson de mon enfance est :

Mes jeunes années par le grand Charles TRENET

J'adore cette chanson qui m'émeut toujours


Le bonheur est un hold-up permanent Léo Ferré
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Dim 19 Juil 2009 - 22:12

J'aime aussi cette chanson de Trenet et ce de depuis ma tendre enfance et les chansons de Trenet en général: je les écoute lorsque je suis triste et ma tristesse s'envole comme par enchantement


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Charles Trenet   Mar 21 Juil 2009 - 14:23

Mes jeunes années (1950)




Mes Jeunes années
Courent dans la montagne
Courent dans les sentiers
Pleins d'oiseaux et de fleurs
Et les Pyrénées
Chantent au vent d'Espagne
Chantent la mélodie
Qui berça mon cœur
Chantent les souvenirs
De ma tendre enfance
Chantent tous les beaux jours
A jamais enfuis
Et comme les bergers
Des montagnes de France
Chantent la nostalgie
De mon beau pays

Loin d'elle loin des ruisseaux
Loin des sources vagabondes
Loin des fraîches chansons des eaux
Loin des cascades qui grondent
Je songe et c'est là ma chanson
Au temps béni des premières saisons

Mes jeunes années
Courent dans la montagne
Courent dans les sentiers
Pleins d'oiseaux et de fleurs
Et les Pyrénées
Chantent au vent d'Espagne
Chantent la mélodie
Qui berça mon cœur
Chantent les souvenirs
De ma tendre enfance
Chantent tous les beaux jours
A jamais enfuis
Et comme les bergers
Des montagnes de France
Chantent le ciel léger
De mon beau pays


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Mar 21 Juil 2009 - 14:28

Par les "Compagnons de la chanson"

"Mes jeunes années"


http://www.youtube.com/watch?v=B-GW_cFAkVI


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche_
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 2449
Localisation : Lorrain mais citoyen du monde..
Emploi : Poseur de pavés sur les barricades...
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Mar 21 Juil 2009 - 15:58

Ah ! nostalgie quand tu nous tiens !!


Si j'suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire,
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau.
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: La paix sur terre   Jeu 23 Juil 2009 - 10:02


Nicole : 1er prix eurovision 1982 Allemagne
LA PAIX SUR TERRE
(paroles françaises de Pierre Delanoe - )



Quand je m'attarde au soleil couchant,
Lorsque je regarde le matin levant
Quand je me ballade à travers champs,
C'est avec mon cœur d'enfant.

Et quand je m'étonne
De tant de beauté,
Il y a des hommes
Qui me rient au nez
Mais je leur pardonne,
Je leur dis 'bonjour'
Et je leur souhaite en retour

refrain:
La paix sur Terre c'est ma prière
Moins de violence, d'indifférence
Plus de 'Je t'aime' et moins de haine
Plus jamais de peur au fond du cœur

Moins de frontières, moins de misère
Moins d'égoïsme, de mots en 'isme'
Moins de paroles et de symboles
Plus de tendresse, moins de promesses

Que puis-je faire avec une chanson?
Mais pourquoi me taire?
Y a pas de raison
Pour faire la guerre,
C'est mieux qu'un canon,
Y a qu'à trouver l'unisson

refrain

D'une seul voix chante avec moi
(La paix sur Terre c'est ma prière)
(Moins de violence, d'indifférence)
Il faut faire la paix sur Terre
(Plus de 'Je t'aime' et moins de haine)
(Plus jamais de peur au fond du cœur)

D'un seul cœur on chante en chœur
(Moins de frontières, moins de misère)
(Moins d'égoïsme, de mots en 'isme')
Ma prière - la paix sur Terre
(Moins de paroles et de symboles)
(Plus de tendresse, moins de promesses)



On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali


Dernière édition par ally-net le Lun 29 Avr 2013 - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Jeu 23 Juil 2009 - 10:40

et voici la vidéo originale de L'eurovision de la chanson 1982 : on peut remarquer le respect témoigné au public !

http://www.youtube.com/watch?v=JicTadLWGnE


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Claude Nougaro   Lun 31 Aoû 2009 - 11:49

Claude Nougaro
Rimes




J'aime la vie quand elle rime à quelque chose
J'aime les épines quand elles riment avec la rose
J'aimerais même la mort si j'en sais la cause

Rimes ou prose

J'aime ma chanson quand elle rime avec ta bouche
Comme les ponts de Paris avec bateau-mouche
Et la perle des pleurs avec l'oeil des biches

Rimes tristes

J'aime les manèges quand ils riment avec la neige
J'aime les nains qui riment avec Blanche-Neige
Rimons rimons tous les deux
Rimons rimons si tu veux
Même si c'est pas des rimes riches
Arrimons-nous on s'en fiche

J'aime les manèges quand ils riment avec la neige
J'aime les nains qui riment avec Blanche-Neige
Rimons rimons tous les deux
Rimons rimons si tu veux
Même si c'est pas des rimes riches
Arrimons-nous on s'en fiche

J'aime la vie quand elle rime à quelque chose
J'aime les épines quand elles riment avec la rose
J'aimerais même la mort si j'en sais la cause

Rimes ou prose

J'aime ma chanson quand elle rime avec ta bouche
Comme les ponts de Paris avec bateau-mouche
Et la perle des pleurs avec l'oeil des biches

Rimes tristes

J'aime les manèges quand ils riment avec la neige
J'aime les nains qui riment avec Blanche-Neige
Rimons rimons tous les deux
Rimons rimons si tu veux
Même si c'est pas des rimes riches
Arrimons-nous on s'en fiche

J'aime la vie quand elle rime à quelque chose
J'aime les épines quand elles riment avec la rose
Rimons rimons belle dame
Rimons rimons jusqu'à l'âme
Et que ma poésie
Rime à ta peau aussi...
Quelques autres textes et paroles de chansons de Claude Nougaro:


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: la chanson du bégayeur   Mer 11 Nov 2009 - 20:57

André Valtier
Le mou-mousse amou-moureux
Paroles: André Valtier. Musique: René Quéquignon © Vogue

C'est c'était un gaga, c'est c'était un garçon
Il était mou mou, il était moussaillon
Il avait l'air con con, constamment hébété
Car il était cu cu curieusement conformé
Il l'avait la la bit', l'habitude en parlant
D' mettre sa langue dans l' baba, dans l' ba ba bas des dents
Ce qui fait qu' ça s' bouscu cul, culait au portillon
Eh ! Défaut d'élo cu cu, d'élocution

Mais malgré ce caca, ce cas cas désolant
Pour une petite Berbère, une bergère de brebis
Qui avait des p'tites zi zi, des' p'tites idées pour lui !
Elle était très très conn', très connue dans l' canton
Pour son son trou, pour son troupeau d' moutons
Elle avait un cha, un charme si mutin
Que tous les gars qué quette, quêtaient sa main !

Ca caressant la raie, la raie d' ses cheveux frisés
Il lui dit : j' veux tes pou, j' veux tété t'épouser
Ch'rai pas toujours mou, toujours moussaillon
J' m'occuperai de ton trou, de ton troupeau d' moutons

Lai laisse-moi t'enfifi, lai laisse-moi t'enfiler
Un joli anana, un ane anneau doré
Apprécie mon vi, mon vibrant attachement
Et donne moi ton con con, ton consentement

Puis il lui fit mi mi, miroiter l'avenir
Con comme une partie d' fesses, de festins et d' plaisirs
Comme il sortait son dard, son dernier argument
Elle se laissa bé bé, bécoter gentiment

Ici le cu, le cu, l' curieux n' saura jamais
Ce qui fit le vi, le vi vif du sujet
Mais le temps qu'il lui dise : mé mé mais méfie-toi !
Elle était déjà enceinte de trois mois !

Elle se trouva tout con, tout con, tout consternée
Il lui dit faut bander, bander nos volontées
Tu vas garder ton trou, ton trou troupeau d' moutons
Moi, je reprends mon bou mon boulot d' moussaillon !

Privée d'son ana na, privée d'son an'an'amour
Elle mou mouillait mouillait mouillait ! pff !…deux mouchoirs par jour
En rêvant de son neu, de son heureux passé
Elle feu faisait pi pi, faisait pitié

Elle lança des des pé, des dépêches éplorées
Disant : j'ai un cha, un chagrin passionné
J'ai besoin de vi, de vivre dans l 'bonheur
Et toi, t'étais au cu, t'es occupé ailleurs !

Toi, tu reprends ton bou, ton ton boulot
Et tu m' laisses avec mon trou, mon trou, mon troupeau d' moutons
Tu d'vais plus être mou, être mousse et finalement
T'es t'es emmer, en mer tout l' temps

Il revint très sou, très soupçonnement bêtement
Disant : on t'a monté, monté l' coup certainement
Tu d'vais garder ton trou, troupeau loin du pays
Mais t'as sûrement désob, désob, désobéis !

Je veux que tu m' respectes
Et je veux plus qu' tu m'sus, que tu m'suspectes !
Mais lui, visant le cha, le chapeau d' sa bergère,
Tira trois coups, trois coups… coups d' revolver !

Affolé de ce kiki, de ce qu'il avait fait
Brandissant son pi pi, son pis, son pistolet
Il alla mou mourir dans son ca ca, son canot !
Qui mou mou qui mou mouillait par là !

Ce fut la fin d' ce cu, d' ce cu curieux roman
Si vous y avez trou trou trouvé quelque agrément
C'est que vous êtes très con, complaisant et gentil
Et moi je vous dis mer, je vous dis merci !
Basketball Wink


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali


Dernière édition par ally-net le Jeu 12 Nov 2009 - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche_
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 2449
Localisation : Lorrain mais citoyen du monde..
Emploi : Poseur de pavés sur les barricades...
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Jeu 12 Nov 2009 - 9:57

Original ! Laughing Laughing


Si j'suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire,
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau.
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Jeu 12 Nov 2009 - 19:14

Cette chanson passait tous les jours vers minuit, dans une émission qui s'appelait  " la nuit est à vous" sur Europe1, dans les années 60  Smile


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali


Dernière édition par ally-net le Dim 27 Sep 2015 - 6:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Hors saison   Ven 13 Nov 2009 - 8:12

Hors-saison
Francis Cabrel


C'est le silence
Qui se remarque le plus
Les volets roulants tous descendus
De l'herbe ancienne
Dans les bacs à fleurs
Sur les balcons
On doit être hors-saison

La mer quand même
Dans ses rouleaux continue
Son même thème
Sa chanson vide et têtue
Pour quelques ombres perdues
Sous des capuchons
On doit être hors-saison

Le vent transperce
Ces trop longues avenues
Quelqu'un cherche une adresse inconnue
Et le courrier déborde
Au seuil des pavillons
On doit être hors-saison

Une ville se fâne
Dans les brouillards salés
La colère océane est trop près
Les tourments la condamnent
Aux écrans de fumée
Personne ne s'éloigne du quai

On pourrait tout prendre
Les murs, les jardins, les rues
On pourrait mettre
Aux boîtes aux lettres nos prénoms dessus
Ou bien peut-être un jour
Les gens reviendront
On doit être hors-saison

La mer quand même
Dans ses rouleaux continue
Son même thème
Sa chanson vide "où es-tu ?"
Tout mon courrier déborde
Au seuil de ton pavillon
On doit être hors-saison...

Une ville se fâne
Dans les brouillards salés
La colère océane est trop près
Les tourments la condamnent
Aux écrans de fumée
Personne ne s'éloigne du quai


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Brassens   Mer 9 Déc 2009 - 6:59


Georges Brassens
Les Trompettes De La Renommée


Je vivais à l'écart de la place publique,
Serein, contemplatif, ténébreux, bucolique...
Refusant d'acquitter la rançon de la gloir',
Sur mon brin de laurier je dormais comme un loir.
Les gens de bon conseil ont su me fair' comprendre
Qu'à l'homme de la ru' j'avais des compt's à rendre
Et que, sous peine de choir dans un oubli complet,
J' devais mettre au grand jour tous mes petits secrets.

{Refrain:}
Trompettes
De la Renommée,
Vous êtes
Bien mal embouchées !

Manquant à la pudeur la plus élémentaire,
Dois-je, pour les besoins d' la caus' publicitaire,
Divulguer avec qui, et dans quell' position
Je plonge dans le stupre et la fornication ?
Si je publi' des noms, combien de Pénélopes
Passeront illico pour de fieffé's salopes,
Combien de bons amis me r'gard'ront de travers,
Combien je recevrai de coups de revolver !

A toute exhibition, ma nature est rétive,
Souffrant d'un' modesti' quasiment maladive,
Je ne fais voir mes organes procréateurs
A personne, excepté mes femm's et mes docteurs.
Dois-je, pour défrayer la chroniqu' des scandales,
Battre l' tambour avec mes parti's génitales,
Dois-je les arborer plus ostensiblement,
Comme un enfant de chœur porte un saint sacrement ?

Une femme du monde, et qui souvent me laisse
Fair' mes quat' voluptés dans ses quartiers d' noblesse,
M'a sournois'ment passé, sur son divan de soi',
Des parasit's du plus bas étage qui soit...
Sous prétexte de bruit, sous couleur de réclame,
Ai-j' le droit de ternir l'honneur de cette dame
En criant sur les toits, et sur l'air des lampions :
" Madame la marquis' m'a foutu des morpions ! " ?

Le ciel en soit loué, je vis en bonne entente
Avec le Pèr' Duval, la calotte chantante,
Lui, le catéchumène, et moi, l'énergumèn',
Il me laisse dire merd', je lui laiss' dire amen,
En accord avec lui, dois-je écrir' dans la presse
Qu'un soir je l'ai surpris aux genoux d' ma maîtresse,
Chantant la mélopé' d'une voix qui susurre,
Tandis qu'ell' lui cherchait des poux dans la tonsure ?

Avec qui, ventrebleu ! faut-il que je couche
Pour fair' parler un peu la déesse aux cent bouches ?
Faut-il qu'un' femme célèbre, une étoile, une star,
Vienn' prendre entre mes bras la plac' de ma guitar' ?
Pour exciter le peuple et les folliculaires,
Qui'est-c' qui veut me prêter sa croupe populaire,
Qui'est-c' qui veut m' laisser faire, in naturalibus,
Un p'tit peu d'alpinism' sur son mont de Vénus ?

Sonneraient-ell's plus fort, ces divines trompettes,
Si, comm' tout un chacun, j'étais un peu tapette,
Si je me déhanchais comme une demoiselle
Et prenais tout à coup des allur's de gazelle ?
Mais je ne sache pas qu'ça profite à ces drôles
De jouer le jeu d' l'amour en inversant les rôles,
Qu'ça confère à ma gloire un' onc' de plus-valu',
Le crim' pédérastique, aujourd'hui, ne pai' plus.

Après c'tour d'horizon des mille et un' recettes
Qui vous val'nt à coup sûr les honneurs des gazettes,
J'aime mieux m'en tenir à ma premièr' façon
Et me gratter le ventre en chantant des chansons.
Si le public en veut, je les sors dare-dare,
S'il n'en veut pas je les remets dans ma guitare.
Refusant d'acquitter la rançon de la gloir',
Sur mon brin de laurier je m'endors comme un loir.


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Mer 9 Déc 2009 - 7:03

Pour l'écouter :

http://www.youtube.com/watch?v=xsyDnDL3r0E


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Pierre Perret   Jeu 17 Déc 2009 - 12:45


Pierre Perret - J'aime quand elle est contrariée ...


Ce soir ma chérie nous n'irons pas au cinéma
En prenant mon bain je le suis cassé le bras droit
La baignoire a débordé
Un représentant est entré
Sur le savon et sur un pied
Il a fait tout l'escalier
Dans le voyage il a embarqué notre voisin
Ces andouilles sont tombés sur ta mère qui ramenait le pain
Elle pour faire l'intéressante
A fauché une communiante
Qui chantait d'une voix douce
Dieu est notre maître à tous

(Refrain)
J'aime quand elle est contrariée
J'aime quand elle pleure pour de bon
Quand il lui sort des boutons
Tellement le chagrin l'étouffe

Ma femme adorée le mauvais sang ne sert à rien
Mais c'était pas le jour on peut rien contre le destin
L'ambulance qui m'a conduite
Est partie beaucoup trop vite
C'est à plus de cent vingt à l'heure
Qu'on s'est farci trois bonnes s?urs
Le chauffeur courut donner les premiers soins
Il avait hélas oublier de serrer son freins
Le véhicule en folie
Descendit la rue d'Isly
Massacrant littéralement
Six croque-morts et l'enterrement

(au Refrain)

Ce soir ma chérie tout va au poil j'ai bon moral
Je t'écris couché dans mon p'tit lit d'hôpital
Ma cassure se porte bien
Cui qui a pas d'pot c'est le voisin
Il est venu pour ses pieds plats
Y z'y ont amputé le bras droit
Moi je me marre parce qu'il m'ont peut-être scié le fémur
J' ai pas encore osé regarder sous les couvertures
Mais t'affole pas mon amour
Je m'en dépatouillerai toujours
Je pense que dans un cas semblable
C'est eux qui sont responsable

(au Refrain)

La chance nous sourit ma petite femme c'est indécent
Y m'offrent une pension à quatre-vingt-dix-huit pour cent
Plus une paye de fonctionnaire
J's'rai gardien dans un cimetière
Avec tout ce pognon là
On pourra faire la java
J'ai bien ri pour mon fémur je te l'avais dit
A cause d'une verrue y z'ont dû me l'amputer aussi
Tout mon corps se rapetisse
Y z'attendent que ça murisse
Pour le coup je me fends la gueule
Mon bras doit tomber tout seul

(au Refrain)


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche_
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 2449
Localisation : Lorrain mais citoyen du monde..
Emploi : Poseur de pavés sur les barricades...
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Ven 18 Déc 2009 - 10:50

Sacré concours de circonstances que cela ! Laughing


Si j'suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire,
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau.
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: NOËL   Jeu 24 Déc 2009 - 8:49

http://www.youtube.com/watch?v=f7mHr3VD5CA


Les Poppys chantent Noël


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: la chanson du jour   Ven 8 Jan 2010 - 16:40

Proposée par Gavroche :

http://www.youtube.com/watch?v=J2SahDfJc1Y


Je suis vert

Paroles et Musique: Pierre Perret

{Refrain:}
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv'typ's
Qui bousillent la terre,
Cette jolie terre
Que nos pères, nos
grands-pères
Avaient su préserver
Durant des millénaires.

Les rivières écument.
Les usines fument.
Les moutons mang' leurs papas
Changés en granulés.
Les déchets ultimes,
La vach'folle en prime,
Sont un p'tit cadeau du ciel
De nos industriels.

{Refrain}
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv' typ's
Qui bousillent la terre.

De Brest aux Maldives,
Vont à la dérive
Des poubell's radio-activ's
Jusqu'au fond des lagunes
Et, mêm' sans tapage,
Des maires de village
En enterr' dans leur commun'
Pour faire entrer des thunes.

{Refrain}
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv' typ's
Qui bousillent la terre.

Les blés, les patates
Sont bourrés d'nitrates.
On shoote aussi bien les veaux
Qu' les champions haut-niveau.
On s'fait des tartines
Au beurr' de dioxine.
En voiture, on a l' point vert
Pour doser nos cancers.

{Refrain}
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv' typ's
Qui bousillent la terre.

Sous la couch' d'ozone,
L'oxyd' de carbone
Tue nos forêts si précieus's
Autant qu'les tronçonneus's.
L'air pur s'amenuise.
Nos sources s'épuisent
Mais colorants, salmonelloses
Nous font la vie en rose.

{Refrain}
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv' typ's
Qui bousillent la terre.

Pour qu'y ait pas d'panique,
Leurs poisons transgéniques,
Ils les nomment "sciences de la vie"
Ou "biotechnologies".
Leur's gènes font la nique
Aux antibiotiques.
Pour guérir nos infections,
Faudra d'l'inspiration.

{Refrain}
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv' typ's
Qui bousillent la terre.

Tous les ans, bonhomme,
Sept milliards de tonnes
De gaz mortel CO2
S'envolent dans les cieux.
L'effet d'serr'menace.
Ça fait fond' les glaces.
La mer mont' : c'est sans danger,
Y aura qu'à éponger.

{Refrain}
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv' typ's
Qui bousillent la terre.
Il y a ceux qui chantent
La chanson du profit
Contre tous ceux qui aiment
La chanson de la vie.


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5227
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: c'est beau la vie !   Sam 6 Fév 2010 - 8:56

Jean Ferrat
C'EST BEAU LA VIE
Paroles: Claude Delecluse, Michelle Senlis, musique: Jean Ferrat


Le vent dans tes cheveux blonds
Le soleil à l'horizon
Quelques mots d'une chanson
Que c'est beau, c'est beau la vie

Un oiseau qui fait la roue
Sur un arbre déjà roux
Et son cri par-dessus tout
Que c'est beau, c'est beau la vie

Tout ce qui tremble et palpite
Tout ce qui lutte et se bat
Tout ce que j'ai cru trop vite
À jamais perdu pour moi

Pouvoir encore regarder
Pouvoir encore écouter
Et surtout pouvoir chanter
Que c'est beau, c'est beau la vie

Le jazz ouvert dans la nuit
Sa trompette qui nous suit
Dans une rue de Paris
Que c'est beau, c'est beau la vie

La rouge fleur éclatée
D'un néon qui fait trembler
Nos deux ombres étonnées
Que c'est beau, c'est beau la vie

Tout ce que j'ai failli perdre
Tout ce qui m'est redonné
Aujourd'hui me monte aux lèvres
En cette fin de journée

Pouvoir encore partager
Ma jeunesse, mes idées
Avec l'amour retrouvé
Que c'est beau, c'est beau la vie

Pouvoir encore te parler
Pouvoir encore t'embrasser
Te le dire et le chanter
Oui c'est beau, c'est beau la vie



Je dédie ce texte à tous ceux qui ont connu "le noir" dans leur vie et qui sont "sortis du tunnel":
sunny


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la chanson du jour   

Revenir en haut Aller en bas
 
la chanson du jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ma chanson du jour
» La chanson.. du jour
» La chanson "has been" du jour !
» recette du jour : poulet tikka massala
» Un jour je volerai...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ditesleaveclesourire :: CHANSONS :: Variétés françaises et autres-
Sauter vers: