Ditesleaveclesourire
Bienvenue !

Ditesleaveclesourire

de tout, de riens , d'actualités,de chansons dans le respect de chacun.
 
Portail*AccueilS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» le billet du jour
Ven 12 Mai 2017 - 15:01 par ally-net

» Europe
Lun 1 Mai 2017 - 18:05 par ally-net

» Il faut changer les choses
Sam 29 Avr 2017 - 15:37 par ally-net

» Petit rappel historique
Ven 14 Avr 2017 - 8:57 par ally-net

» SANTE
Mer 12 Avr 2017 - 7:17 par ally-net

» Tout va très bien Madame la Marquise...
Mar 11 Avr 2017 - 9:51 par ally-net

Elections 2012
Exceptionnellement le vote est ouvert à tous les membres et aux invités.
 
Ally-net
modératrice
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Sujets les plus actifs
Bonjour
Bonjour
Bonjour
Bonjour
en bref
Elections présidentielles : débat
Photos déformées
la chanson du jour
citation du jour
Au coin du feu
Forum

Partagez | 
 

 La chanson française et son histoire : 1900- 2000

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Sam 13 Jan 2007 - 7:06

Ici...


La Chanson Française : son histoire, les évènements culturels, artistiques, scientifiques, historiques qui s'y rattachent.


Dernière édition par le Jeu 8 Fév 2007 - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: la chanson française....   Dim 14 Jan 2007 - 6:17

Pour débuter, un clic sur

http://www.chanson.udenap.org/

Une Chanson

Paroles: S.Makhno. Musique: Charles Dumont 1977


Il n'est qu'un point de poésie
Dans le ciel des matins de pluie
Le satin rose de ta peau
Que je caresse avec des mots
C'est un baiser un peu futile
Dans un tendre matin d'avril
C'est une bouteille à la mer
Une oasis dans le désert


Une chanson
C'est trois fois rien une chanson
C'est du champagne un frisson
Une chanson
Une chanson
A quoi ça sert une chanson
Ça dure à peine une saison
Une chanson


Ce n'est qu'un point dans l'infini
Un petit bout de mélodie
Que l'on invente sur un piano
Et qu'on habille avec des mots
C'est un prénom sur une page
Un jour un mois juste une image
Et dans le fleuve d'aujourd'hui
C'est sûrement toute ma vie


Refrain...

Une chanson
C'est trois fois rien une chanson
C'est du champagne un frisson
Une chanson
Une chanson
C'est peu de chose une chanson
Mais dis-moi c'que nous ferions
S'il n'y avait plus de chansons


Dernière édition par le Lun 5 Fév 2007 - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: histoire de la chanson...   Mar 16 Jan 2007 - 23:03

Parce qu'il nous arrive de fredonner des airs dont nous ignorons tout, d'avoir des mots souvent entendus dans notre enfance qui nous viennent à l'esprit sans savoir pourquoi, parce qu'il est rageant d'avoir des bribes de chansons sans en retrouver l'intégralité, cette partie du forum vous aidera à retrouver quelques chansons du patrimoine français.


Dernière édition par le Lun 5 Fév 2007 - 16:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: La chansons françiase....   Mer 17 Jan 2007 - 15:45

(1875 - 1956)

MISTINGUETT

C’est dans le quartier populaire d’Enghien-les-Bains que Jeanne Bourgeois voit le jour le 3 avril 1875.
À douze ans, elle obtient du directeur l’autorisation de s’installer devant l’entrée pour vendre des fleurs aux clients. Cédant à son désir de quitter l’école pour devenir artiste, ses parents lui font prendre des cours de violon à Paris. Les trajets en train sont l’occasion de nouvelles rencontres, notamment d’un auteur de spectacles qui la baptise “Mistinguette”. C’est sous ce nom qu’elle débute au café-concert, en 1893, dans les salles de quartier de la capitale.
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Mistinguett   Mer 17 Jan 2007 - 15:56

C'est Vrai


Oui c'est moi me voilà je m'ramène
mais de vienne il fallait que j'revienne
car je n'peux pas moi j'vous l'dit m'passer d'paris
Ce paris qui pourtant vous chine tant et tant

On dit que j'aime les aigrettes
Les plumes et les toilettes
C'est vrai
On dit que j'ai la voix qui traine
En chantant mes rengaines
C'est vrai
Lorsque ça monte trop haut
Moi je m'arrête
Et d'ailleurs on n'est pas ici à l'opéra
On dit que j'ai l'nez en trompette
Mais j's'rais pas Mistinguett
Si j'étais pas comme ça




Que c'est bon quand on vient d'Amsterdam
Et qu'on a vu pendant des mois des tas de pays
De r'trouver l'macadam de Panam
Ses autobus et son metro et ses taxis
Paris et ses boulevards avec tous ses bobards

On dit que j'ai de grandes quenottes
Que je n'ai que trois notes
C'est vrai
On dit que j'aime jouer les arpètes,
Les marchandes de violettes
C'est vrai
Mais n'voulant pas chiper aux grandes Coquettes leur dame aux camélias
Moi j'vends mes begonias
On dit que j'fais voir mes gambettes
Mais j's'rais pas Mistinguett
Si j'étais pas comme ça

On dit quand je fais mes emplettes
Que j'paie pas c'que j'achète
C'est vrai
On dit partout et l'on répète
Que j'lâche pas mes pépètes
C'est vrai
Mais si elle faisait comme moi
Pour sa galette
Marianne n'aurait pas
Un budget aussi bas
Et si l'on mettait à la tête des finances Mistinguett
On n'en serait pas là !
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: ...Minstinguett-Chevalier   Lun 22 Jan 2007 - 16:58

A l'affiche des Folies Bergère, de la Scala, des Ambassadeurs, du Moulin rouge, elle est la partenaire de Maurice Chevalier en 1911 aux Folies Bergère dans la 'Valse renversante'. Ils vivent une histoire d'amour, interrompue par la guerre. Leur séparation fait naître un tube en 1920, 'Mon homme'.


Maurice Chevalier :

"L'âge mûr est le plus beau de tous. On est assez vieux pour reconnaître ses erreurs passées, mais encore assez jeune pour en commettre de nouvelles."





On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali


Dernière édition par le Lun 22 Jan 2007 - 18:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Lun 22 Jan 2007 - 17:09

VALENTINE
Maurice Chevalier

On se rappelle toujours sa première maîtresse
J'ai gardé d'la mienne un souvenir pleine d'ivresse
Un jour qu'il avait plu
Tous deux on s'était plu
Ensuite on se plut de plus en plus

J'lui d'mandait son nom, elle me dit Valentine
Et comme elle suivait chaque soir la rue Custine
Je pris le même chemin
Et puis j'lui pris la main
J'lui pris tout enfin

Elle avait des tous petits petons, Valentine, Valentine
Elle avait des tous petits tétons
Que je tâtais à tâtons, Ton ton tontaine
Elle avait un tout petit menton, Valentine, Valentine
Outre ses petits petons ses petits tétons son petit menton
Elle était frisée comme un mouton

Elle n'était pas une grande intelligence
Mais dans un plumard, ça n'a pas d'importance
Quand on a dix-huit ans
On n'en demande pas tant
Du moment qu'on s'aime, on est content

Elle n'avait pas un très bon caractère
Elle était jalouse et même autoritaire
Pourtant, j'en étais fou
Elle me plaisait beaucoup
Parce que surtout

Elle avait des tous petits petons, Valentine, Valentine
Elle avait des tous petits tétons
Que je tâtais à tâtons, Ton ton tontaine
Elle avait un tout petit menton, Valentine, Valentine
Outre ses petits petons ses petits tétons son petit menton
Elle était frisée comme un mouton

Hier, sur le boulevard, je rencontre une grosse dame
Avec des grands pieds, une taille d'hippopotame
Vivement elle m'saute au cou
Me crie bonjour, mon loup
Je lui dis pardon, mais qui êtes vous

Elle sourit voyons, mais c'est moi, Valentine
Devant son double menton, sa triple poitrine
Je pensais, rempli d'effroi
Qu'elle a changé , ma foi
Dire qu'autre fois

Elle avait des tout petits petons, Valentine
Mais ils sont enflés à présent Valentine
Elle avait des tout petits tétons des vraie p'tite pommes
Non non j'aime mieux parler d'autre chose voila

Elle avait elle avait un tout petit menton, avec une p'tite pincette
Elle en a quatre ou cinq mentons maintenant
Oh cette pauvre petite Valentine ça d'vrait pas être permis ça non
C'est des trucs qui ne devraient pas être permis
Non


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: les années 20   Mar 30 Jan 2007 - 11:59

Une autre étoile apparaît à l'horizon de la chanson française :

Joséphine Baker



Joséphine Baker, de son vrai nom Freda Josephine McDonald (née le 3 juin 1906 à Saint Louis, Missouri, et décédée le 12 avril 1975 à Paris), est une célèbre chanteuse, danseuse et meneuse de revue. D'origine métissée afro-américaine et amérindienne des Appalaches, elle est souvent considérée comme la première star noire. Elle prend la nationalité française en 1937.

L'année 2006-2007 marquera le 100e anniversaire de la naissance de Joséphine Baker, formidable danseuse, meneuse de revue, comédienne et chanteuse, qui s'engagea courageusement pour des causes telles que la Résistance pendant la guerre, la défense pour les droits civiques des Noirs américains ou encore celle des enfants abandonnés. A l'occasion de cet anniversaire, l'association Tous Enfants de Joséphine Baker a mis en place une plate-forme de communication qui viendra tout au long de l'année fédérer, soutenir et promouvoir les projets commémorant dans le monde entier la mémoire de cette grande dame. On comptera notamment une exposition suivie d'un concert de Dee Dee Bridgewater à Saint-Louis, la ville natale de Joséphine Baker, une croisière hommage sur un paquebot de prestige reliant la France aux Etats-Unis, la sortie du livre de son fils Brian Baker ou bien encore un film de fiction inédit sur sa vie diffusé sur France 2. Beaucoup d'autres expositions itinérantes, colloques, spectacles, comédies musicales, ouvrages photographiques, documentaires, enrichiront aussi ce centenaire qui se clôturera par la remise du prix international Joséphine Baker, décerné chaque année pour saluer et distinguer le travail ou la carrière de personnalités, d'organismes, d'institutions ou d'associations incarnant les valeurs chères à Joséphine Baker.


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: j'ai deux amours   Mar 30 Jan 2007 - 12:16

J'ai deux amours

Joséphine Baker
Paroles: Géo Keger et Henri Varna. Musique: Claude Vence


On dit qu'au delà des mers
Là-bas sous le ciel clair
Il existe une cité
Au séjour enchanté
Et sous les grands arbres noirs
Chaque soir
Vers elle s'en va tout mon espoir

J'ai deux amours
Mon pays et Paris
Par eux toujours
Mon cœur est ravi
Ma savane est belle
Mais à quoi bon le nier
Ce qui m'ensorcelle
C'est Paris, Paris tout entier
Le voir un jour
C'est mon rêve joli
J'ai deux amours
Mon pays et Paris

Quand sur la rive parfois
Au lointain j'aperçois
Un paquebot qui s'en va
Vers lui je tends les bras
Et le cœur battant d'émoi
A mi-voix
Doucement je dis "emporte-moi !"

J'ai deux amours...



On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
KingCharles
Membre
avatar

Nombre de messages : 246
Localisation : Ardennes
Emploi : secrétaire d'assoc
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: la tendresse   Mer 31 Jan 2007 - 10:20

Bourvil savait me faire rire et pleurer !

N'est pas à cela qu'on reconnait le talent ...

Né(e) le 27 Juillet 1917
Mort(e) le 23 Septembre 1970
Après des essais désastreux dans des cabarets, il débute au cinéma en 1945, dans "la Ferme du pendu", de Jean Dréville, et enchaîne succès sur succès avec des réalisateurs comme H. G. Clouzot, André Hunebelle, Claude AutantLara, Marc Allégret, Christian-Jaque, Gérard Oury ou encore Jean-Pierre Melville. Il a également brillé sur scène, dans des comédies ou des opérettes. Il s'éteindra quelques jours seulement après la fin du tournage du "Cercle Rouge"...
On parle souvent de l'acteur mais j'aimais aussi le chanteur ...

Aller je me fais plaisir !

La tendresse :

On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y'en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
On ne le pourrait pas
Non, non, non, non
On ne le pourrait pas

On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Etre inconnu dans l'histoire
Et s'en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n'en est pas question
Non, non, non, non
Il n'en est pas question

Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment

Le travail est nécessaire
Mais s'il faut rester
Des semaines sans rien faire
Eh bien... on s'y fait
Mais vivre sans tendresse
Le temps vous paraît long
Long, long, long, long
Le temps vous parait long

Dans le feu de la jeunesse
Naissent les plaisirs
Et l'amour fait des prouesses
Pour nous éblouir
Oui mais sans la tendresse
L'amour ne serait rien
Non, non, non, non
L'amour ne serait rien

Quand la vie impitoyable
Vous tombe dessus
On n'est plus qu'un pauvre diable
Broyé et déçu
Alors sans la tendresse
D'un cœur qui nous soutient
Non, non, non, non
On n'irait pas plus loin

Un enfant vous embrasse
Parce qu'on le rend heureux
Tous nos chagrins s'effacent
On a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...
Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos cœurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l'amour
Règne l'amour
Jusqu'à la fin des jours

drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://tigrouavalon08.spaces.live.com/
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Mer 31 Jan 2007 - 12:45

Bourvil émouvant : très belle chanson flower


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: LA MOME PIAF   Jeu 8 Fév 2007 - 12:53

Dans le cadre de la sortie du film "La Mome", le 14 Février prochain,

j'ai pensé éditer ici le texte d'une des nombreuses chansons interprétées

par Edith Piaf, ma préférée étant La Foule, reprise d'une chanson folklorique argentine "Amor de mis amores"





http://www.evene.fr/celebre/biographie/edith-piaf-2970.php


http://www.francisdionne.qc.ca/sommaire/piaf.htm


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali


Dernière édition par le Jeu 8 Fév 2007 - 13:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Jeu 8 Fév 2007 - 12:59

LA FOULE

Paroles: Michel Rivgauche. Musique: Angel Cabral

Je revois la ville en fête et en délire
Suffoquant sous le soleil et sous la joie
Et j'entends dans la musique les cris, les rires
Qui éclatent et rebondissent autour de moi
Et perdue parmi ces gens qui me bousculent
Étourdie, désemparée, je reste là
Quand soudain, je me retourne, il se recule,
Et la foule vient me jeter entre ses bras...

Emportés par la foule qui nous traîne
Nous entraîne
Écrasés l'un contre l'autre
Nous ne formons qu'un seul corps
Et le flot sans effort
Nous pousse, enchaînés l'un et l'autre
Et nous laisse tous deux
Épanouis, enivrés et heureux.

Entraînés par la foule qui s'élance
Et qui danse
Une folle farandole
Nos deux mains restent soudées
Et parfois soulevés
Nos deux corps enlacés s'envolent
Et retombent tous deux
Épanouis, enivrés et heureux...

Et la joie éclaboussée par son sourire
Me transperce et rejaillit au fond de moi
Mais soudain je pousse un cri parmi les rires
Quand la foule vient l'arracher d'entre mes bras...

Emportés par la foule qui nous traîne
Nous entraîne
Nous éloigne l'un de l'autre
Je lutte et je me débats
Mais le son de sa voix
S'étouffe dans les rires des autres
Et je crie de douleur, de fureur et de rage
Et je pleure...

Entraînée par la foule qui s'élance
Et qui danse
Une folle farandole
Je suis emportée au loin
Et je crispe mes poings, maudissant la foule qui me vole
L'homme qu'elle m'avait donné
Et que je n'ai jamais retrouvé...


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche_
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 2449
Localisation : Lorrain mais citoyen du monde..
Emploi : Poseur de pavés sur les barricades...
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Jeu 8 Fév 2007 - 15:33

Pour moi, la plus belle chanson interprétée par Edith Piaf, c'est : Mon Dieu

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Mon Dieu !
Laissez-le-moi
Encore un peu,
Mon amoureux !
Un jour, deux jours, huit jours...
Laissez-le-moi
Encore un peu
A moi...

Le temps de s'adorer,
De se le dire,
Le temps de se fabriquer
Des souvenirs.
Mon Dieu ! Oh oui...mon Dieu !
Laissez-le-moi
Remplir un peu
Ma vie...

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Mon Dieu !
Laissez-le-moi
Encore un peu,
Mon amoureux.
Six mois, trois mois, deux mois...
Laissez-le-moi
Pour seulement
Un mois...

Le temps de commencer
Ou de finir,
Le temps d'illuminer
Ou de souffrir,
Mon Dieu ! Mon Dieu ! Mon Dieu !
Même si j'ai tort,
Laissez-le-moi
Un peu...
Même si j'ai tort,
Laissez-le-moi
Encore...


Si j'suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire,
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau.
Revenir en haut Aller en bas
KingCharles
Membre
avatar

Nombre de messages : 246
Localisation : Ardennes
Emploi : secrétaire d'assoc
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Jeu 8 Fév 2007 - 15:35

Pour moi la plus belle reste l'Hymne à l'amour !

Je ne fais pas dans l'originalité je sais mais ... c'est mon coté fleur bleue qui prend le dessus ...

Le ciel bleu sur nous peut s'effondrer
Et la terre peut bien s'écrouler
Peu m'importe si tu m'aimes
Je me fous du monde entier
Tant qu'l'amour inond'ra mes matins
Tant que mon corps frémira sous tes mains
Peu m'importe les problèmes
Mon amour puisque tu m'aimes

J'irais jusqu'au bout du monde
Je me ferais teindre en blonde
Si tu me le demandais
J'irais décrocher la lune
J'irais voler la fortune
Si tu me le demandais

Je renierais ma patrie
Je renierais mes amis
Si tu me le demandais
On peut bien rire de moi
Je ferais n'importe quoi
Si tu me le demandais

Si un jour la vie t'arrache à moi
Si tu meurs que tu sois loin de moi
Peu m'importe si tu m'aimes
Car moi je mourrais aussi
Nous aurons pour nous l'éternité
Dans le bleu de toute l'immensité
Dans le ciel plus de problèmes
Mon amour crois-tu qu'on s'aime
Dieu réunit ceux qui s'aiment

....
Revenir en haut Aller en bas
http://tigrouavalon08.spaces.live.com/
Lasso
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Provence
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Jeu 8 Fév 2007 - 15:53

Je n'ai jamais aimé cette chanson.

Elle est très belle mais ...........je ne la supporte pas.

Ce n'est pas la seule qui me fait cet effet. Il y a aussi : Ne


me quitte pas de Brel, Je suis malade de Lama et Comme

d'Habitude de Claude François.

Je ne peux les écouter. Et ne me demandez pas pourquoi car


je suis incapable de le dire.

J'entends déjà les cris scandalisés que ces propos vont


déclancher mais j'assume. Désolè !


Le bonheur est un hold-up permanent Léo Ferré
Revenir en haut Aller en bas
Lasso
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Provence
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Jeu 8 Fév 2007 - 15:57

Sinon, j'aime beaucoup d'autres chansons de Piaf comme :

Plus bleu que tes yeux
Les amants de Paris
Non je ne regrette rien
Milord
La foule
Je m'en fou pas mal
Bal dans la rue
Les neiges de Finlande
A quoi ça sert l'amour

etc......................

Et justement, je suis en train d'écouter une compil de la

môme Piaf


Le bonheur est un hold-up permanent Léo Ferré
Revenir en haut Aller en bas
KingCharles
Membre
avatar

Nombre de messages : 246
Localisation : Ardennes
Emploi : secrétaire d'assoc
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Jeu 8 Fév 2007 - 20:33

Very Happy Lasso

pas de cris non juste un sourire en lisant ton post, peut être qu'elles te dérangent peut être parce qu'elles ne sont pas réalistes peut être et peut être tout simplement qu'elles ne te plaisent pas Smile

Pour moi je pars du principe qu'il en faut pour tous les goûts .

Et j'ai mes chansons comme ça que je ne supporte pas la mama d'Aznavour par ex.

et oui Piaf en a bien d'autres et j'écoute également une compil avec notamment son interprétation d'exodus ... magnifique ... pour moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://tigrouavalon08.spaces.live.com/
Lasso
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Provence
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Jeu 8 Fév 2007 - 21:54

Bien sur qu'il en faut pour tous les goûts et heureusement.

KingCharles, je ne peux pas dire qu'elles ne me plaisent pas car ce sont de très belles chansons mais....................


Comme je l'ai déjà dit, je ne peux les écouter et je ne sais pas pourquoi. Sûrement que certaines qui me plaisent horipilent d'autres. C'est la vie.

Moi non plus je ne supporte pas la chanson d'Aznavour : La mamma. Je l'avais oubliée dans ma liste.

On ne peux expliquer pourquoi telle ou telle chanson t'accroche et pourquoi d'autres énervent. C'est ainsi et pourquoi chercher toujours à expliquer le pourquoi ?


Ceci dit, j'aime beaucoup Piaf, Lama et Aznavour. Brel un peu moins. Désolé!


Le bonheur est un hold-up permanent Léo Ferré
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Jeu 8 Fév 2007 - 22:33

Je ne veux pas jouer les psycho... logues, mais je pense que,
effectivement, certaines chansons (ou plutôt textes) nous dérangent parcequ'on y retrouve un peu de notre vécu, ce vécu qu'on essaie sans doute d'oublier.
Et ces chansons nous y entrainent, comme le ferait un courant dans la rivière de nos souvenirs.

Pour "comme d'habitude", j'ai un ami , qui est membre de ce forum (Tege... si tu me lis ...!!!) qui n'arrive pas à l'écouter, sans doute parceque cela rappelle la monotonie qui peut s'installer dans un couple , monotonie qui amène souvent à sa destruction.


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali


Dernière édition par le Sam 10 Fév 2007 - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lasso
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Provence
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Ven 9 Fév 2007 - 3:49

Tu as sûrement raison Ally.

Je croie que pour moi aussi Comme d'habitude est la chanson que je supporte le moins d'écouter. Il y en a d'autres comme j'ai déjà dit mais celle là est celle qui m'énerverai le plus.

Sûrement que ces chansons doivent nous ramener à notre vécu et de toute façon, elles ne nous laissent pas indifférent. C'est déjà ça.


Le bonheur est un hold-up permanent Léo Ferré
Revenir en haut Aller en bas
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Sam 10 Fév 2007 - 14:44

Plus bleu que le bleu de tes yeux

Paroles et Musique: Charles Aznavour 1951
Interprète : Edith Piaf

Lorsque je lève les yeux,
Je rencontre le ciel
Et je me dis : "Mon Dieu,
Mais c'est sensationnel,
Tant de bleu."
Lorsque je lève les yeux,
Je rencontre tes yeux
Et je me dis : "Mon Dieu,
C'est vraiment merveilleux,
Tant de bleu."

Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux.
Plus blond que tes cheveux dorés
Ne peut s'imaginer,
Même le blond des blés.
Plus pur que ton souffle si doux,
Le vent, même au mois d'août,
Ne peut être plus doux.
Plus fort que mon amour pour toi,
La mer, même en furie,
Ne s'en approche pas.
Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux.

Si un jour tu devais t'en aller
Et me quitter,
Mon destin changerait tout-à-coup
Du tout au tout.

Plus gris que le gris de ma vie,
Rien ne serait plus gris,
Pas même un ciel de pluie.
Plus noir que le noir de mon cœur,
La terre en profondeur
N'aurait pas sa noirceur.
Plus vide que mes jours sans toi,
Aucun gouffre sans fond
Ne s'en approchera.
Plus long que mon chagrin d'amour,
Même l'éternité
Près de lui serait court.
Plus gris que le gris de ma vie,
Rien ne serait plus gris,
Pas même un ciel de pluie.

On a tort de penser, je sais bien,
Aux lendemains.
A quoi bon se compliquer la vie
Puisqu'aujourd'hui...

Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux.
Plus blond que tes cheveux dorés
Ne peut s'imaginer,
Même le blond des blés.
Plus pur que ton souffle si doux,
Le vent, même au mois d'août,
Ne peut être plus doux.
Plus fort que mon amour pour toi
La mer, même en furie,
Ne s'en approche pas.
Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois que les rêves
Que m'apportent tes yeux...


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
KingCharles
Membre
avatar

Nombre de messages : 246
Localisation : Ardennes
Emploi : secrétaire d'assoc
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Mar 13 Fév 2007 - 9:07

Ma liberté
longtemps je t'ai gardée
comme une perle rare.
Ma liberté,
c'est toi qui m'as aidé
à larguer les amarres,
pour aller n'importe où
pour aller jusqu'au bout
des chemins de fortune,
pour cueillir en rêvant
une rose des vents
sur un rayon de lune!

Ma liberté
devant tes volontés
ma vie était soumise
ma liberté,
je t'avais tout prêté
ma dernière chemise
Et combien j'ai souffert
pour pouvoir satisfaire
toutes tes exigences!
J'ai changé de pays,
j'ai perdu mes amis
pour garder ta confiance!

Ma liberté,
tu as su désarmer
mes moindres habitudes
ma liberté,
toi qui m'as fait aimer
même la solitude.
Toi qui m'as fait sourire
quand je voyais finir une belle aventure,
toi qui m'a protégé
quand j'allais me cacher
pour soigner mes blessures!

Ma liberté,
pourtant je t'ai quittée
une nuit de décembre.
J'ai déserté
les chemins écartés
que nous suivions ensembles,
lorsque, sans me méfier,
les pieds et poings liés
je me suis laissé faire,
et je t'ai trahi
pour une prison d'amour
et sa belle geôlière!
et je t'ai trahi
pour une prison d'amour
et sa belle geôlière!


Serge Reggianni et musique de Moustaki deux amours de Piaf
Revenir en haut Aller en bas
http://tigrouavalon08.spaces.live.com/
ally-net
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5229
Localisation : Lorraine-Moselle
Emploi : travailleur social à la retraite
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Mar 13 Fév 2007 - 9:11

Ma liberté... chanson chère à mon ami gete... (membre très
passif... du forum Cool )


On peut me modifier, mais jamais me changer" Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
Lasso
Forecnet
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Provence
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   Mar 13 Fév 2007 - 9:59

Très belle chanson de Georges Moustaki

également interprétée par Serge Reggiani


Le bonheur est un hold-up permanent Léo Ferré
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chanson française et son histoire : 1900- 2000   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chanson française et son histoire : 1900- 2000
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» quizz N°1 : chanson française en video ... on jouuuue
» Site très sérieux - Institut de Stratégie et des Conflits - Commission Française d'Histoire Militaire
» accord de viva espana ( version française)chanson de Georgette Plana
» La chanson française serait elle en dépression ?
» Blonde ou pas...elle est bien française !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ditesleaveclesourire :: LA COUR DE RECRE-
Sauter vers: